e Réseau « Bons Samaritains » vient de s'associer aux pompiers de l'Ardèche.

Cette association regroupe des personnes formées aux gestes de premiers secours qui peuvent être mobilisées grâce à une application de géolocalisation « Staying alive » (« rester en vie » en français) autour de la victime.

Lorsque les pompiers le jugent nécessaire, ils déclenchent l'application en question et définissent un périmètre.
Tous les bons samaritains situés dans un périmètre de 250 mètres à 5 kilomètres sont appelés sur leur téléphone portable.

Grâce à leur proximité avec la victime, ils peuvent intervenir rapidement, pour un premier massage cardiaque par exemple.
Le massage cardiaque ne fait pas repartir le cœur, mais il permet d'oxygéner les organes vitaux en attendant l'arrivée des pompiers.

La crise cardiaque fait dix-sept fois plus de morts en France que les accidents de la route. Or seules 7 % des victimes en réchappent en France.
Les pompiers de l'Ardèche viennent donc d'adopter ce système uniquement en cas de malaise cardiaque. Il y a actuellement 406 « bons samaritains » en Ardèche.